Skip to Content

Monthly Archives: avril 2011

Première sortie sous un magnifique soleil…

Par

 Ca y est! Mon dernier examen a eu lieu vendredi. J’ai rangé tous les livres et syllabus divers, rendant le weekend libre de toute préoccupation…

 

Le temps annoncé était tout simplement fabuleux: soleil et chaleur… D’autant plus attirant que les échos de la Côte d’Azur étaient qu’il y faisait très mauvais… Pour une fois qu’il fait meilleur, chez nous, à la côte belge…

 

Evidemment, le revers de la médaille de ce beau temps était l’absence de vent… 5 noeuds le matin, forcissant à 10 l’après-midi, grâce à la brise de mer… Mais, malgré ce vent faible, D. et moi avions très envie de sortir pour retrouver les sensations véliques et tous nos réflexes, après quelques mois sans naviguer…

 

Ni ciré, ni bottes et pas sportif du tout, mais l’occasion de voir si tout est en ordre et fonctionne… Et tout allait parfaitement jusqu’à ce que je décide de mettre le pilote pour aider D. dans une manoeuvre entre les estacades… Et là, quelle que soit le cap demandé, Nelson ne veut rien entendre, n’active pas le safran et laisse Xhosa dériver où bon lui semble…

 

Exactement le problème que j’avais eu lors de ma dernière sortie, la saison passée…

 

Particulièrement énervant! D’autant plus que ce pilote n’a qu’un an et qu’il est resté 2 ou 3 mois chez Raymarine cet hiver pour être réparé! A 4 semaines de notre départ vers l’Espagne, pour une croisière de plus de 1500 milles… Au pire moment, du point de vue du «temps libre», pour n’importe quel chantier ou installateur…

 

Inutile de dire que je me suis gentiment fâché…

 

Mais, bon, sous un tel soleil, l’optimisme revient très vite… Il reste, malgré tout, encore 4 semaines…

 

 

 

 

 

Xhosa est prêt pour la saison

Par

 Le weekend passé, des amis sont venus nous aider à terminer de préparer Xhosa pour la saison. Faire les derniers travaux lourds, hisser les voiles, replacer la survie, qui a du être révisée cette année, et mille autres petits boulots à faire à l’extérieur…

 

Puis l’inévitable nettoyage intérieur… C’est fou ce que l’on peut perdre comme cheveux dans un bateau…

 

Et, enfin, remettre à sa place tout ce que l’on a enlevé quelques mois plus tôt. On se demande d’ailleurs toujours comment ce qui paraît un volume énorme quand il faut le charger dans la voiture, rentre aussi facilement dans un bateau, qui, somme toute, n’est pas très grand…

 

Et comme ces amis sont assez méticuleux et aiment le travail bien fait, Xhosa n’a probablement jamais été aussi propre et bien rangé… Tout est absolument nickel… Merci beaucoup à S. et Ch.!

 

Entre-temps, le chantier a sorti Xhosa de l’eau pour remplacer le presse-étoupe qui laissait entrer l’eau et tout est donc pratiquement parfait pour la nouvelle saison qui commence.

 

Ce weekend était très calme. Anticyclone bien installé. Brume, sans vent, ce samedi. Ensoleillé avec une faible brise dimanche. Probablement un weekend propice à une première sortie…

 

Mais, hélas, je l’ai passé le nez dans mes bouquins…

 

J’ai présenté la partie cosmographie, calculs nautiques et autres éléments intéressants de l’examen de navigateur de yacht, jeudi et vendredi passés. Je dois maintenant revoir toute la matière côtière pour vendredi prochain. Rien de bien compliqué, juste une répétition, en un peu plus poussé, de l’examen côtier… Mais pas mal de matière malgré tout, et de choses oubliées puisque que j’ai passé l’examen côtier en 1979!

 

Mais voilà, c’est la fin du weekend et j’arrive doucement au bout… Et je profite d’une petite pause pour écrire ce billet…

 

Bonne semaine à tous!

 

 

 

 

 

 

C’est dans les vieux chaudrons que l’on fait les meilleures soupes…

Par

 … Mais ce n’est pas dans les vieilles cartes que l’on fait les meilleures navigations, ou, en tout cas, les plus sûres…

 

Je vous l’ai déjà dit, j’aime avoir, en plus des cartes électroniques, les cartes papier à bord… Je ressens comme un besoin de les étaler sur la table à carte et d’y reporter mon point… Et cela me donne un sentiment de sécurité…

 

Pour la croisière vers Compostelle, il me manquait celles de la pointe de la Bretagne, pour le passage du chenal du Four et l’étape à Brest.

 

En comparant les échelles, je décide de m’orienter vers des cartes publiées par IMRAY, qui me semblaient mieux s’adapter à la zone de navigation que je souhaitais couvrir. En plus, j’aime bien leurs spécificités comme le quadrillage fin rendant le pointage par GPS très facile, ou les très nombreuses cartouches à grande échelle pour les ports…

 

Après l’achat, je trouve, sur la carte, l’avertissement habituel qu’il faut aller sur le site internet pour consulter les dernières mises à jour. Et, même si je dois avouer que je ne corrige, en général, pas mes cartes, une intuition m’a poussé à me connecter pour voir les corrections manquantes…

 

Et là, horreur et stupeur! Ces cartes sont en fait de très vieilles éditions (8 ans) et il y a plusieurs pages de mises à jour pour au moins deux d’entre-elles. Difficilement acceptable…

Alors, elles sont retournées au magasin, qui, sans hésitation, les a échangées contre des cartes du SHOM, rééditées beaucoup plus récemment récemment.

 

En fait, les cartes IMRAY de Bretagne sont tirées à partir des données du SHOM. Les cartes françaises sont donc ,en fait, aussi vieilles sauf que le SHOM a publié plusieurs éditions incorporant les mises à jour, tandis que IMRAY, qui n’a probablement pas le volume de vente du SHOM pour cette région, s’est contenté d’allonger la liste des corrections sur son site…

 

Une petite mésaventure sans conséquence qui prouve qu’il faut toujours rester vigilant…

 

Mais, cette histoire montre aussi les limites de la carte papier. Plus les navigateurs s’équiperont d’électronique, moins il sera économique pour les éditeurs de faire des nouveaux tirages… Et, à moins de pouvoir les imprimer à la demande, la bonne carte papier, rassurante si l’électronique venait à défaillir, pourrait devenir moins sûre ou beaucoup plus chère…

 

Et les bas prix pratiqués pour les cartes électroniques pour les supports comme l’iPad vont probablement accélérer cette tendance. D’autant plus que la carte électronique devrait être beaucoup plus facile à garder à jour automatiquement… Tout le modèle serait-il en profonde mutation?

 

L’excellent site internet de Francis Fustier dédié à la navigation (sur Apple) http://www.francis-fustier.fr/navigation.html annonçait très récemment dans son blog http://blog.francis-fustier.fr la mise sur le marché des cartes IMRAY en format électronique pour iPad…

 

Tiens, tiens… Serait-ce un signe de plus qu’une nouvelle réalité économique est en développement?…

 

 

 

 

 

 

C’est reparti!

Par

 Les aléas des 2 ou 3 derniers weekends n’avaient pas permis d’avancer comme prévu dans la remise en ordre de Xhosa. Et, je dois avouer que cela commençait à sérieusement m’ennuyer…

 

Mais les choses sont reparties ce weekend à un bon rythme…

 

D. s’est acharnée sur la mousse et la grisaille du teck, frottant centimètre carré après centimètre carré. Probablement le travail le plus détestable à faire sur un bateau… Mais quel résultat! Le pont est, à nouveau, blond et propre comme au premier jour…

 

Moi, je me suis occupé du gréement courant: la remise en place des centaines de mètres de bosses, drisses et cordages en tout genre… Travail nettement moins fatigant, ne réclamant que de la patience… Et une gestion fine du stress chaque fois que le messager rencontre une résistance dans le mât et qu’il faut tirer un peu plus fort…

 

Xhosa est redevenu un voilier… Sans ses voiles, il est vrai, qui seront remises le weekend prochain avec quelques amis…

 

Puis encore un peu d’électronique, avec le test du récepteur AIS qui vient d’être installé… Je branche le mac et le récepteur fonctionne parfaitement… Génial…

 

Reste l’intérieur qui est un véritable capharnaüm indescriptible. Je commence donc à ranger pour pouvoir tout nettoyer et remettre les planchers.

 

Tiens, il y a beaucoup d’eau dans les fonds, près du moteur… J’écope, mais l’eau semble continuer à venir… J’ouvre tout… Mauvaise nouvelle! Il y a une petite fuite au niveau du presse-étoupe et l’eau entre au goutte-à-goutte… Et elle s’est accumulée au cours des quelques dernières semaines pour atteindre quelques centimètres sous le moteur… Grutage inévitable la semaine prochaine pour remplacer le joint défectueux… Les choses allaient probablement trop bien…

 

Mais malgré ce problème, c’est bien reparti!.. Enfin!.. Et, en plus, sous un magnifique soleil de printemps!