Rentrée des classes rime avec fin de la saison…

 

Les journées raccourcissent, l’automne se fait doucement sentir, l’anticyclone des Acores retourne vers le sud… Même si nous ne sommes pas très sûrs qu’il ne soit jamais venu s’installer cette année au large de l’Espagne…

 

C’est aussi la période des salons qui commence, avec toutes leurs nouveautés: le grand pavois de la Rochelle, Southampton, Hiswa aux Pays-Bas et, dans deux mois, le Nautic à Paris… Angoisse probable pour tous les constructeurs en cette période de bourses en baisse, de perte de confiance en l’euro et de croissance économique en panne dans les pays occidentaux… Les très nombreux nouveaux modèles partiront-ils comme des petits pains ou assisterons-nous à une nouvelle vague de restructuration dans l’industrie nautique?

 

Départ aussi pour quelques courses importantes: la Global Ocean Race, fin septembre, tour du monde par les trois caps, avec escales, en Class40; la Volvo Ocean Race, 3 semaines plus tard, sur des monstres de 70 pieds hyper-puissants et la Transat Jacques Vabre, fin octobre.

Des courses à suivre bien au chaud, en imaginant d’autres se faire mouiller dans les tempêtes du Golfe de Gascogne ou du Grand Sud… Peut-être participer aussi, dans un fauteuil au coin du feu, à leurs équivalents virtuels…

 

Certains, néanmoins, iront jusqu’au bout de leurs rêves et partiront se faire rincer cet hiver… Comme Merena, ce Class40 qui s’apprête à partir dans quelques semaines pour un tour du monde par les trois caps, dont j’ai parlé dans un billet récemment (www.voilesetvoiliers.com/club/blogs/voir/xhosa/billet/1066  http://www.sailaway.be/world)… A quelques semaines du grand départ, les invitations pour la fête avant le départ ont été envoyées, sorte de point de non-retour…

 

Et Xhosa dans tout cela? Nous avons peu navigué au mois d’août… Septembre risque de rester bien maigre aussi… Pas mal de voyages professionnels prévus aux quatre coins du monde m’empêcheront d’aller à la mer… Et, avec les cours à temps plein que D. va suivre, les choses ne seront pas très simples… D’autant plus que mon dos me fait encore un peu souffrir et m’empêche de sortir en solo… Le projet de visite d’Amsterdam sur Xhosa n’a pas pu se faire et sera reporté à une autre saison… Et l’heure de l’hivernage approche à grands pas…

 

Mais tout cela n’empêche pas de rêver… Les projets naissent, s’entrechoquent et évoluent dans ma tête… Trop de projets, trop ambitieux… Et pas assez de congés… Il va falloir choisir…

Et, même si, comme un enfant déraisonnable, je n’aime pas faire des choix, la vie s’amuse à nous y contraindre… Le beurre ou l’argent du beurre…

 

Mais les choix ne sont pas pour tout de suite ce qui permet de garder tous ces projets à l’état de rêve et, dans les rêves, on peut tout avoir, immédiatement!

 

 

 

 

S'abonner à voilier_xhosa sur Twitter