Pour des raisons professionnelles, j’ai pas mal voyagé ces derniers temps… Canada, Moyen-Orient, Asie du Sud-Est, Hong-Kong…

 

Et c’est étonnant combien de mers différentes j’ai pu contempler malgré que ces voyages n’avaient aucun but maritime mais simplement la visite de clients dans le domaine financier… Il faut croire que les sociétés financières ont suivi les routes des marchandises pour fixer leurs implantations…

 

Mais, me direz-vous, Toronto n’est pas le long de la mer mais en bordure d’un des grands lacs à la frontière avec les USA… Et je ne pourrai que m’incliner face à cette remarque… Si ce n’est que, vu la taille du lac, cela ressemble étonnamment à la mer car on n’en voit pas l’autre côté… Il faisait encore beau fin septembre avec beaucoup de voiliers qui sortaient tous les jours régater après le boulot…

 

Mon passage au Moyen Orient m’a permis de voir le Golfe Persique sous différents angles depuis Abu Dhabi jusqu’au Koweit. Rien de bien spécial, à part, peut-être, la folie des grandeurs à Dubai avec les résidences construites sur des îles artificielles en forme de palmiers ou de carte du monde. Une zone qui va probablement se développer du point de vue vélique, quand on voit les efforts et les investissements que cette région consacre à la course au large…

 

Un passage rapide à Beyrouth, au bord de la Méditerranée, sous un beau soleil et une température des plus agréables… J’avais aimé cette ville, animée et vivante, malgré la fragilité politique qui la caractérise, lors d’un passage précédent… Et je n’ai pas été déçu en la revoyant…

 

Et puis Singapour, la Malaisie, les Philippines, l’Indonésie… L’escale en Thaïlande a du être annulée à cause des inondations désastreuses… Des milliers d’îles, entre hémisphère nord et hémisphère sud, entre Pacifique et Indien… Avec des cargos à revendre, en particulier, à proximité du détroit de Malacca…

 

Mais un temps pas terrible et très pluvieux, ne donnant pas vraiment envie de sortir naviguer…

 

Aujourd’hui, je suis à Hong Kong, dernière étape de mon mini tour du monde en accéléré et, pour être honnête, je suis un peu fatigué des avions et de changer d’hôtel et de ville tous les soirs… J’ai envie de retrouver mon lit et ma mer du Nord, pourtant très froide et très grise, comparée à toutes celles que je viens de survoler…

 

Home sweet home…