Skip to Content

Monthly Archives: janvier 2014

Histoire de solidarité

Par

Voici un récit d’un anthropologue ayant fait une expérience avec des enfants d’une tribu Xhosa en Afrique du Sud. J’ai trouvé cette histoire très belle et quelque peu en contradiction avec les théories habituelles autour des comportements dans les jeux du type du “dilemme du prisonnier”.


Je vous laisse en juger par vous-mêmes…


Un anthropologue a proposé un jeu aux enfants d’une tribu xhosa sud-africaine.
Il a mis un panier de fruits près d’un arbre et a dit aux enfants que le premier arrivé gagnerait tous les fruits.
Au signal, tous les enfants se sont élancés en même temps … en se donnant la main !
Puis ils se sont assis ensemble pour profiter de leur récompense.


Lorsque l’anthropologue leur a demandé pourquoi ils avaient agi ainsi alors que l’un d’entre eux aurait pu avoir tous les fruits, ils ont répondu : “Ubuntu : Comment l’un d’entre nous peut-il être heureux si tous les autres sont tristes?”


UBUNTU dans la culture xhosa signifie : “Je suis parce que Nous sommes”


Source: http://karisma.canalblog.com/archives/2013/03/03/26554108.html


Et voici la photo qui accompagnait le récit:

20140125-112034.jpg




S'abonner à voilier_xhosa sur Twitter



Incompétence, je-m’en-foutisme ou procédures inadaptées?

Par

Ce billet n’a rien à voir avec la voile mais j’avais besoin de raconter la saga que j’ai vécue depuis août avec l’opérateur de télécom principal en Belgique. Et je n’ai pas d’autre plate-forme de partage d’information que ce blog. Je sais que certains responsables de cette société font de la voile et j’espère qu’ils lisent Voiles et Voiliers (et mon blog) afin qu’ils se rendent compte de la vitesse à laquelle un service clients, apparemment bien organisé sur papier, peut devenir cauchemardesque pour les clients.


Tout a débuté en août dernier quand je me suis rendu compte que ma ligne internet ADSL à Bruxelles n’était pas fort rapide par rapport aux débits possibles aujourd’hui. Je contacte mon opérateur qui m’indique qu’il y aura de la disponibilité pour une ligne haut débit VDSL en novembre. Il me dit également que, comme ma ligne de téléphone actuelle est de type numérique, sur laquelle il n’est pas possible d’installer de la VDSL, il faudra que le technicien passe pour raccorder, en analogique, la deuxième ligne, inutilisée aujourd’hui, mais déjà présente à la maison.


Je reçois donc un courrier de confirmation de la visite du technicien pour l’installation du nouveau service internet sur la nouvelle ligne analogique et un autre pour l’annulation, une semaine plus tard, du service existant sur la ligne numérique. Tout semble aller pour le mieux.


Lors de la visite du technicien, il constate que la nouvelle ligne ne fonctionne pas correctement et qu’une autre équipe doit prendre le relai pour ouvrir le trottoir. Le technicien organise immédiatement les rendez-vous, un mois plus tard, afin de régler le problème au plus vite. Le service semble parfait…


Cependant, le technicien oublie de retarder la suppression de l’internet existant et, quelques jours plus tard, comme prévu dans le courrier initial, internet nous est coupé. Le début du cauchemar…


Je téléphone au service clientèle qui me transfère vers d’autres services mais, après avoir expliqué mon problème à 7 personnes différentes, on me dit simplement qu’il n’y a rien à faire et que je n’aurai plus internet! Je me rends alors en personne au service clientèle chez l’opérateur, et, après avoir insisté fortement, on finit par me réinstaller internet en ADSL sur la ligne numérique.


Un mois plus tard, les techniciens reviennent. La ligne physique qui avait un problème de câblage un mois plus tôt, semble à présent, sans aucune intervention, fonctionner parfaitement, si bien que le deuxième technicien peut revenir terminer le travail et connecter la nouvelle ligne internet.


Heureux, je me rue sur Ookla pour tester la nouvelle vitesse et, là, stupeur! La ligne n’est pas plus rapide que l’ancienne. Je reprends le téléphone pour appeler le service clientèle où on me déclare qu’il n’y a pas de ligne à haut débit disponible chez moi et qu’ils ne peuvent rien faire de plus pour moi!


Je me trouve donc dans la même situation qu’en août sauf que j’ai maintenant 2 abonnements ADSL classiques chez moi au lieu de un et, mauvaise surprise, l’opérateur m’indique que si je souhaite en résilier un des deux, cela me coûtera un an d’abonnement puisque les deux abonnements ont une durée minimale d’un an!


Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer… Mais je m’accroche… Je téléphone… Encore et encore au point de connaître la musique d’attente par coeur… Et on me balade d’une personne à l’autre… Mais je finis par tomber sur quelqu’un qui semble comprendre ce qu’il faut faire.


Il me dit qu’il y a de l’internet à très haut débit disponible et qu’il sera installé 5 jours plus tard. Et il annule l’ancien abonnement ADSL, en supprimant les frais d’annulation. Tout semble parfait… Jusqu’au courrier reçu le surlendemain, m’indiquant qu’on installe la VDSL sur ma ligne à la mer, qui n’est pas équipée du modem adéquat, et qu’on me coupe le téléphone à Bruxelles… Bref, je n’ai toujours pas l’internet très rapide à Bruxelles mais je n’ai plus le téléphone non plus…


Et je repars dans des heures d’attente au téléphone… J’envoie des lettres recommandées… Mais personne ne semble à même de remettre le téléphone en service. Chaque service dépend d’un autre service et chacun prétend que quelqu’un d’autre doit d’abord faire quelque chose. Mon installation serait très complexe (une simple ligne ISDN double)!


Bref rien ne bouge et on me dit d’attendre, sans savoir me préciser ce que l’on attend. Et, à chaque coup de téléphone, j’ai une autre personne en ligne à qui il faut re-expliquer toute la saga.


Je suis resté 27 jours sans téléphone jusqu’à ce que je tombe sur un certain Henrique, que je remercie chaleureusement. Je lui explique la situation. Il pianote sur son ordinateur et me déclare que ce sera en ordre le jour même ou le lendemain. Et le lendemain midi, la ligne était rétablie. J’ai eu l’impression de vivre un miracle tellement je n’y croyais plus…


Aujourd’hui, mon installation semble fonctionner à peu près comme il y a 6 mois et il ne reste plus que quelques petites choses à régler.
Cependant, je ne sais toujours pas si j’aurai la VDSL un jour, à Bruxelles, ni combien de problèmes de facturation je vais devoir régler dans les mois à venir, avec tous les changements subis depuis 3 mois…


Mais, en réalité, la vraie question que je me pose est de savoir pourquoi cela a semblé si facile pour Henrique de résoudre mon problème, alors que c’était impossible pour les 20 à 30 autres personnes à qui j’ai parlé avant?


Incompétence, je-m’en-foutisme ou procédures inadaptées? Probablement un peu des trois…




S'abonner à voilier_xhosa sur Twitter