J’ai fait un rêve en 2010… Un rêve que j’avais d’ailleurs commencé à vous dévoiler dans ce blog, en juillet 2010, dans un billet - Une idée… -, écrit sous la forme d’un teaser, une annonce sans contenu juste là pour attirer l’attention…

 

Et j’avais d’ailleurs bien fait de rester obscur. En effet, entre la publication de ce premier billet et celle du projet réel quelques semaines plus tard, l’idée était devenue Le Pèlerinage de Compostelle, ce qui n’était plus du tout le projet initial…

 

En réalité, l’idée originale était un projet plus « nordique », plus « celtique ». Il s’agissait de faire le tour complet de la Grande Bretagne, en passant un peu plus de temps en Ecosse et en Irlande du Nord… Une partie de l’Europe qui m’attire beaucoup malgré le froid, le mauvais temps, la pluie, le brouillard ou les midges…

 

Avec, en plus, l’objectif de boucler la boucle en 4 semaines, ce qui était le seul moyen, cette année-là, de le concilier avec ma vie professionnelle …

 

Mais, c’était là le problème : à 6.5 nœuds de moyenne et sans aucune escale, il faut au minimum 11 à 12 jours de voile non-stop à Xhosa pour boucler la boucle. Et en décomptant l’un ou l’autre jour au début et à la fin, quelques arrêts météo et, surtout, quelques arrêts touristiques, cela devenait très difficile à réaliser ou imposait de faire le tour sans jamais prendre le temps de profiter des paysages ou de breuvages tourbés…

 

Et comme D rêvait de faire le pèlerinage de Compostelle (à pied), et nourrissait l’envie de naviguer vers le sud plutôt que le nord, l’idée fut facilement adaptée à notre périple vers l’Espagne. Une navigation de Nieuport à la Corogne et la fin du parcours à pied : une très belle histoire également… Avec un accent celtique malgré tout…

 

Ce pèlerinage nous a fait baver en 2011, à cause, entre-autres, de conditions météo inhabituelles pour l’été… Et de pluies dignes des régions du nord… Mais je suis convaincu que ce pèlerinage m’a aidé mentalement lorsque 3 mois plus tard, j’étais hospitalisé pour un cancer… Un peu comme si j’avais déjà fait l’effort susceptible de me faire mériter la clémence céleste…

 

Ensuite, après la pause maladie en 2012, le Danemark en 2013 et la Bretagne Nord en 2014, il fallait trouver une nouvelle idée pour 2015…

 

Et l’envie de faire une boucle (dans le nord) resurgit : Nieuport – Peterhead – Bergen – Nieuport ? Ou alors : Nieuport – Oslo – Copenhague – Kiel – Nieuport ?… Les idées se succèdent mais aucune ne m’accroche totalement…

 

Jusqu’au moment où j’en parle à mon ami E qui me dit : “Moi, mon rêve serait de faire le tour de la Grande-Bretagne…”

 

Et il ne m’en faut pas plus pour que je ressorte tous mes fichiers, tous mes waypoints et toutes mes routes pour re-estimer la faisabilité d’un tel projet…

 

Et d’en conclure qu’un tel tour devient tout-à-fait réalisable si on l’aménage un peu. D’une part, il faut ajouter une semaine pour en faire 5 en tout. Ensuite, il faut couper le voyage en deux et laisser Xhosa un gros mois seul quelque part en Ecosse. Et, enfin, il faut accepter le risque de devoir éventuellement laisser Xhosa en Angleterre Sud et de le ramener plus tard à Nieuport si le temps devait manquer sur la fin.

 

Et avec ces trois éléments, l’envie de faire ce tour était de nouveau très forte… Et d‘autant plus forte après l’autre petite phrase de E au téléphone en juillet : « Si tu ne le fais pas maintenant, tu ne le feras jamais ! »

 
 

La suite dans le prochain billet…

 

 

 

S'abonner à voilier_xhosa sur Twitter