La suite du tour s’organise en deux phases :
 
D’une part une descente tranquille de Oban jusqu’à Dublin. Une distance théorique de 250 milles environ que nous comptons faire en 6 à 8 étapes pas trop longues. L’idée est vraiment de faire du cabotage et de profiter des paysages de Islay, du SW de l’Ecosse et de l’Irlande du Nord…
 
Nous serons 4 à bord: 2 couples… Xhosa a beau être “femmes admises”, j’ai remarqué que les longues étapes de plusieurs jours ont plus tendance à attirer des hommes… On m’a également rapporté que pas mal d’épouses de tour-du-mondistes évitent les traversées océaniques qu’elles font plutôt en avion, en laissant leurs maris trouver des équipiers (hommes) pour amener le bateau sur le continent suivant…
 
Les étapes courtes de ces deux semaines ont semblé parfaites à ces dames, que je me réjouis d’avoir à bord…
 
Ensuite, à partir de Dublin, nous nous mettrons en mode « retour à la maison » et naviguerons de nouveau jour et nuit. Il est néanmoins probable que nous ferons un ou deux arrêts, peut-être après des navigations de 36 heures, afin de permettre à l’équipage de se reposer, surtout si les conditions devaient être difficiles ou peu agréables…
 
Pour cette étape, nous serons 5 à bord… 5 hommes… En ligne avec ma théorie… Mon frère M qui prépare une virée à Halifax au Canada, sur son J-42 Jade la semaine prochaine, va nous rejoindre de Boston la veille du départ… Avec un jetlag inévitable qui nous offrira un équipier désireux de faire des quarts en début de nuit plutôt qu’en fin de celles-ci…
 
En discutant des étapes possibles, M et moi nous sommes souvenus de notre croisière aux Scilly en 1979 sur notre Sangria et de la beauté de ces îles sauvages, baignées par le Gulf Stream. Très beau souvenir malgré le fait que notre retour des Scilly s’est fait dans la queue de la fameuse tempête de Fastnet (voir le billet en archives de février 2010: Fastnet … Rocher mythique, rocher magique, … rocher maudit?)…
 
Et ce souvenir a suffi pour ajouter St Mary’s à la liste des étapes possibles qui contenait déjà des ports comme Falmouth, Brighton ou Sovereign Harbour…
 
En pratique, le départ est prévu d’Oban vers le 12 juillet et celui de Dublin vers le 27. L’arrivée à Nieuport tournera probablement autour du 31 ou du 1er…
 
Je me suis également donné un peu de temps à Oban pour réparer quelques petits dégâts survenus lors des premières étapes. Rien de très grave mais des petites choses irritantes comme le néon de la cuisine ou (surtout) l’antenne GPS qui a décidé de se mettre en court-circuit après quelques heures de navigation, à cause, probablement, d’une corrosion quelque part dans le câble… Le petit GPS de secours connecté à l’ordinateur a fait l’affaire, mais cela fait perdre le lien vers les instruments Raymarine et la VHF, ce qui rend les choses moins facile, surtout dans des situations de rase-cailloux.
 
J’ai donc racheté une nouvelle antenne et un nouveau câble que j’installerai de façon simplifiée à Oban, en espérant faire re-fonctionner le GPS de base de Xhosa et retrouver toutes les données partout… Si la nouvelle configuration fonctionne, je pourrai alors repasser le câble correctement dans toutes les gaines, une fois de retour à Nieuport.
 
L’excitation commence à monter et l’envie de repartir augmente de jour en jour…
Avec les 800 milles déjà parcouru, il nous en reste environ 800 autres à faire… Nous sommes déjà à la moitié de notre périple… J’espère très fort que ma santé ne me jouera pas de mauvais tour d’ici à notre départ…
 
Je vous raconterai comment les choses se sont passées sur ce blog et posterai des messages sur twitter, comme d’habitude!
 
Bonnes vacances à tous ceux qui partent en juillet!
 

   
S'abonner à voilier_xhosa sur Twitter